La consultante

Tara Deva, d’origine asiatique, est une personne au parcours totalement atypique, qui a vécu en France depuis sa naissance, tout en baignant dans un milieu empreint de culture orientale. Ayant évolué dans le monde parisien des affaires, sa passion pour les sciences humaines l’a menée en Inde et au Népal pour recevoir les enseignements des plus grands Maîtres Tibétains. Elle a notamment été initiée auprès de Kalou Rinpoche et depuis plus de 20 ans fait partie des disciples de sa sainteté le XIIe Gyalwang Drukpa. Auprès d’eux, elle a approfondi ses connaissances philosophiques et acquis différentes techniques de méditation, de concentration, de maîtrise de soi, fondées sur les disciplines énergétiques du corps et du mental.  Convaincue très tôt que ces savoir-faire sont adaptables pour résoudre les problèmes relationnels dans les entreprises, cultiver le bien-être au travail, et optimiser l’efficience des équipes, elle propose des audits et  des modules de formation originaux et personnalisés, inspirés de ces deux cultures. A ses yeux, le développement personnel est une clé essentielle de la réussite et de la pérennité d’une société. Ses interventions permettent de cultiver des stratégies relationnelles performantes, pour souder des équipes, afin d’atteindre des objectifs de haut niveau et concilier épanouissement personnel et efficacité professionnelle.
 
 

LES INTERVENTIONS

AUDIT

Il se déroule en plusieurs séquences : une écoute spécifique des besoins exprimés par la direction et des entretiens avec le personnel concerné. Puis une phase d'observation de l'impact des problèmes évoqués avec la direction sur le fonctionnement du groupe ou de l'équipe de travail et pour finir une observation de la qualité relationnelle au sein de l'entreprise.

STRATÉGIE D'ÉVOLUTION

Aryadeva propose un protocole d’actions adapté et sur mesure aux besoins de ses clients. Toutes les interventions comportent dans un premier temps un travail sur la méditation

 

LES SOLUTIONS PROPOSÉES

> Séance d’une heure trente basée sur la méditation, la relaxation, la respiration
> Formation sur une journée relaxation, gestion du stress et assertivité.
> Formation sur deux jours (voir plan de formation dans la rubrique "les méthodes").
> Formation au travail en Open Space et dynamique de groupe.
 

Exemples d'interventions :

> Détente profonde du corps et de l'esprit
> Relâchement des tensions profondes et enfouies
> Libération des attitudes négatives et idées préconçues
> Développement du calme et de l'objectivité
> Techniques de visualisation et de projection mentale dans le futur
> Techniques de respiration et de méditation

> Gérer son stress et évaluer ses modes de fonctionnement en situation

 

Évaluer ses modes de fonctionnement en situation de stress :

> Diagnostic de ses niveaux de stress
> Répondre à ses besoins afin de diminuer le stress
> Mettre au point une méthode personnelle anti-stress

Apprendre à se détendre physiquement émotionnellement et intellectuellement : 

> La relaxation du corps
> La maîtrise de ses émotions
> Apprendre à lâcher prise et remettre son corps et son esprit au calme

Renforcer la confiance en soi :

>"Recadrage" afin de renforcer l'image positive de soi
S'appuyer sur la pensée positive et s'entraîner à la formulation positive
Travailler sur les fondements de la maîtrise de soi
S'approprier les outils de la gestion de ses émotions
Construire des relations dynamiques avec les autres et améliorer ses relations dans le travail.

Exprimer les différentes facettes de sa personnalité : 

> Les utiliser pour s'adapter aux diverses situations de communication.
> Développer les transactions positives
Identifier les différents modes de relations interpersonnelles.
> Établir des relations positives et fructueuses.
> Identifier les sentiments efficaces
> Gérer les émotions, sources de tensions et de conflit.
 > Les transformer en énergie positive

Travailler en groupe de manière efficace : 

> Comprendre comment sa perception de soi-même et des autres conditionne ses relation
 > Les différents types d'attitude et ce qu'ils induisent
Gagner en assertivité dans le contexte professionnel 

Identifier son profil assertif : 

> Comprendre son mode de fonctionnement.
> Identifier ses comportements inefficaces
> Développer l'affirmation de soi
 
Savoir faire face aux comportements qui perturbent.
> S'affirmer sans agressivité
> Éviter les pièges de la manipulation
> Décoder objectivement ce que l'on vous dit en évaluant le poids et le sens caché des mots.

Adapter sa communication à ses interlocuteurs :

> Travailler la reformulation positive
> Faire adhérer les autres par sa force de conviction
> Rester maître de la situation en toute chose.
Estime de soi, source d'efficacité professionnelle

Renforcer ses bases personnelles d'estime de soi : 

> Découvrir son identité essentielle
> Augmenter sa conscience personnelle
> Faire le point avec soi-même

Développer sa position juste par rapport aux autres : 

> Identifier l'image que l'on renvoie aux autres
> Évaluer ses comportements relationnels
> Communiquer et dialoguer franchement

Développer l'estime de soi dans ses relations professionnelles : 

> Gagner en assurance,prendre conscience de ses propres qualités
> Rester en accord avec ses motivations profondes et ses valeurs
> Créer un climat de confiance

Maîtriser ses émotions pour mener à bien ses projets

L'impact de ses émotions en situation professionnelle : 

> Identifier l'importance de ses émotions dans l'entreprise
> Comprendre le fonctionnement de ses émotions
> Analyser l'impact de ses émotions sur les relations et la performance
 
Développer sa capacité à se maîtriser : 
> Identifier ses dysfonctionnements
> Dépasser ses émotions liées aux relations tendues et conflictuelles
> Gérer sa colère et l'exprimer positivement

Porter un regard neuf sur ses émotions : 

> Comprendre les liens entre émotion,stress,conflit et confiance en soi
> Développer son équilibre émotionnel
> Apprendre à lâcher-prise et remettre son esprit au calme
> Diagnostic de ses niveaux de stress
 
Pour rendre efficace tout travail de formation, il nous semble souhaitable de procéder tout d'abord à un rééquilibrage des énergies
du corps. Celui-ci doit permettre, en évacuant les émotions parasites (anxiété, angoisses, doutes, fabrications mentales...) une meilleure
réceptivité pour aborder les questions d'optimisation comportementales
dans une entreprise.
"Le calme de l'Esprit, et le relâchement des tensions physiques, développent la juste appréciation." Au delà de ces exemples, ARYADEVA propose systématiquement des
formations adaptées au cas particulier de chaque entreprise, élaborées à partir d'un audit précis et avisé.

Les formations ARYADEVA sont toujours conduites sur le site de votre entreprise.

NB : Ces différentes interventions peuvent comporter un suivi et une répétition des notions acquises. (2+1)
 
     

LES MÉTHODES

La philosophie d'Arya Deva conseil consiste à ajuster les méthodes d'intervention aux spécificités des entreprises.

En général la démarche comportera en premier lieu un audit de la situation à l'issue duquel en fonction de la problématique, une ou plusieurs solutions seront proposées et examinées avec la direction.

1 - Audit :

Il se déroulera en plusieurs séquences:
> Une écoute spécifique des besoins exprimés par la direction
> Des entretiens avec le personnel concerné
> Une phase d'observation de l'impact des problèmes évoqués avec la direction sur le fonctionnement du groupe ou de l'équipe de travail
> Une observation de la qualité relationnelle au sein de l'entreprise

2 - Choix de la stratégie :

Élaboré en fonction de l'audit et de la problématique posée, divers plans d'actions seront proposés tels que:
> Méditation et relaxation du corps
> Travail sur l'intelligence émotionnelle
> Étude et développement de la dynamique de groupe
> Analyse transactionnelle et profil psycho-relationnel
> Restructuration et thérapie cognitive
> Élaboration des phases de recrutement

3 - Mise en place :

> En fonction des interventions et des modules proposés, les groupes de travail constitués comporteront de 1 à 12 personnes suivant le choix de la formation.
> Étude des résultats et suivi
 
Chaque intervention sera automatiquement accompagnée d'un suivi dans le temps avec des bilans organisés sur le mode observation/entretien.
Des répétitions seront éventuellement envisagées ou programmées afin de consolider les acquis des interventions précédentes. Pour rendre efficace tout travail de formation, il nous semble souhaitable de procéder tout d'abord à un réequilibrage des énergies du corps. Celui-ci doit permettre, en évacuant les émotions parasites (anxiété, angoisses, doutes, fabrications mentales...) une meilleure réceptivité pour aborder les questions d'optimisation comportementales dans une entreprise "Le calme de l'Esprit, et le relachement des tensions physiques, développent la juste appréciation."
 

Un plan d’action : 2 jours de formation avec possibilité d’une journée de répétition (2+1).

Méditation et relaxation du corps

Le stress en entreprise se manifeste de façons diverses, mais a immanquablement des conséquences néfastes et préjudiciables sur la concentration, la qualité relationnelle avec le monde environnent, et altère considérablement la qualité du travail.
Ces dysfonctionnements peuvent même conduire à un épuisement émotionnel tel qu’on en arrive au « burn-out ».
 
Les techniques du souffle et de respiration sont développées :
> pour pacifier le système nerveux,
> pour relâcher les tensions musculaires qui parasitent les comportements sociaux et engendrent des troubles de l’humeur, responsables d’interférences qui nuisent à l’équilibre de l’organisation,
> pour obtenir une détente profonde du corps, propice pour rétablir le calme et  l’objectivité.
 
La méditation : 
> permet de prendre du recul par rapport à ses émotions et à celles de l’autre, en évaluant plus justement ses propres perceptions,
> transforme la conscience de soi dans un développement durable et positif, 
> aide à une meilleure concentration, renforcent les capacités intellectuelles, la mémoire, et stimule la créativité.

L’intelligence émotionnelle : 

 
Des émotions mal contrôlées induisent des comportements antagonistes vis à vis du groupe , engendrent de la démotivation, et rendent insensibles à l’activité environnante.
Elles peuvent nuire considérablement aux performances de l’entreprise.
 
La reconnaissance, l’analyse, et la compréhension des émotions : 
> Augmente la  fiabilité de ses jugements , et permet une orientation plus juste de ses pensées et de ses actes.
> Permet de développer une bonne assurance personnelle et un regard  confiant sur l’autre.
> Renforce la qualité de la communication par l’assertivité.
 

Restructuration et thérapie cognitive : 

Une organisation du travail, même bien structurée peut se détériorer faute d’une volonté consciente d’en maintenir la cohésion. La maîtrise de l’intelligence émotionnelle, ainsi que l’analyse transactionnelle, doivent garantir un  agrégat résilient .

Développement personnel & méditation

Apprendre à se connaître est un facteur essentiel d'évolution. La juste perception de l'environnement,  ainsi que la prise en charge des émotions liées à la situation professionnelle constituent des atouts essentiels au bien-être quotidien sur le lieu de travail.
 
La pratique de la méditation alliée aux techniques de souffle aide considérablement à la pacification du mental, apportant ainsi à l'individu une prise de conscience plus objective de ses ressentis devant chaque situation. En prenant du recul par rapport à ses émotions et à l'autre, on sera plus attentif à soi afin d'analyser ses potentialités réelles. L'effet miroir produit par l'autre devient un outil d'évolution, là où il pouvait être perçu comme un facteur de frustration ou d'inhibition. On sera alors capable d'apprécier à leur juste mesure ses forces comme ses faiblesses et renforcer ses atouts majeurs. Les messages sociaux n'étant plus brouillés, l'image de soi restaurée dans la confiance sera développement personnel.
 
Évaluer ce mode de fonctionnement permet de renforcer son individualité et sa propre créativité. La satisfaction et l'épanouissement au travail engendreront une meilleure productivité et efficacité dans l'entreprise.
 

Connaissance de ses forces et de ses faiblesses

Connaître ses forces et accepter ses faiblesses ne va pas de soi.
C'est une démarche qui demande un travail personnel mettant en jeu des techniques spécifiques liées à l'effet miroir.
"On ne se voit qu'à travers le regard des autres"
Par des méthodes adaptées, on identifie son propre profil psychologique et la nature des émotions dont on est le jouet.
Il est alors possible de verbaliser et de reconnaître ses manques avec une objectivité dénuée de toute émotion.

La relation à l'autre

Travailler en entreprise nécessite d'accepter et de cultiver une bonne relation à l'autre.
 
La qualité de celle-ci est souvent affectée par des interférences provoquées par des perturbations émotionnelles liées à l'histoire de chacun. Une mauvaise communication, des non-dits, un manque d'assertivité produisent un déséquilibre  relationnel préjudiciable. C'est particulièrement le cas dans les diverses situations de tractation. En tant qu'activité et interaction, la négociation va de pair avec les émotions et celles-ci peuvent influencer son déroulement.
Un négociateur coopératif émet des émotions positives tandis qu'un négociateur compétitif émet des émotions plutôt négatives. On sait maintenant que l'intelligence émotionnelle corrèle positivement avec les aptitudes en négociation telles la créativité, la maîtrise verbale et la capacité de raisonnement. Celle-ci s'avère un atout majeur pour le négociateur qui sait en tirer profit. L'analyse transactionnelle permet de modéliser les relations à l'autre à l'intérieur  de l'entreprise. En les interprétant de manière subtile et en les réajustant, on optimise ainsi pleinement le fonctionnement du groupe.

Maîtrise de l'intelligence émotionnelle

À l'intersection des cognitions et des émotions, l'intelligence émotionnelle est la capacité à percevoir ses sentiments et ceux des autres, ainsi qu'à en faire la distinction  pour utiliser ces informations afin d'orienter ses pensées et gestes.
Celle-ci n'est pas académique ( elle n'est pas mesurée par le QI) , et diffère de l'intelligence cognitive.
Elle est l'agrégat des capacités et des compétences, c'est à dire une collection de connaissances utilisées pour faire face à la vie efficacement.
 
De manière synthétique, l'intelligence émotionnelle peut se résumer en ces concepts :
> Être conscient de soi
> Se comprendre et s'exprimer
> Être conscient des autres, les comprendre et entretenir des rapports   avec eux
> Faire face à des émotions fortes
> S'adapter au changement et régler des problèmes de nature sociale ou personnelle
 
Les compétences émotionnelles ne sont pas des talents innés, mais plutôt des capacités apprises qu'il faut développer et perfectionner afin de parvenir à un rendement exceptionnel.

Dynamique de groupe

Comme dans tout groupe de personnes, les situations de la vie quotidienne au sein d’une équipe de travail créent des interdépendances entre individus. Dans un orchestre symphonique, il est essentiel pour un individu de jouer parfaitement sa partition, mais cette performance n’est rien si elle n’est pas corrélée à celle des autres exécutants.
L’efficience du groupe dans le contexte professionnel réside dans la qualité des relations des individus qui le constituent, dans l’implication de ces individus vis-à-vis du projet commun et dans la stabilité de cette structure dans le temps.
 

Intégrer l'esprit de groupe

La force d’une équipe n’est que l’agrégat des forces individuelles qui le constituent, et celle-ci est démultipliée dès lors que ses constituants sont dans une dynamique commune convergente.
Des émotions mal contrôlées induisent des comportements antagonistes vis-à-vis du groupe, engendrent de la démotivation, et rendent insensibles à l'activité environnante. Elles peuvent nuire considérablement aux performances de l'entreprise. La reconnaissance, l'analyse, et la compréhension des émotions :
> Augmente la fiabilité de ses jugements, et permet une orientation plus juste de ses pensées et de ses actes
> Permet de développer une bonne assurance personnelle et un regard confiant sur l'autre
> Renforce la qualité de la communication par  l'assertivité
 
En amenant les individus acceptent leur rôles,ils peuvent se conformer à des normes comportementales, partager des valeurs, agir en symbiose avec le groupe auquel ils appartiennent, et atteindre les objectifs fixés.
L'orchestre est alors en parfaite harmonie, pour produire la plus belle des performances.

Synergie et résilience

Le succès d'un groupe de travail réside  toujours dans la capacité des collaborateurs à développer" un esprit d'équipe", mais plus encore à en assurer la pérennité.
Une organisation de travail, même bien structurée peut se détériorer faute d'une volonté consciente d'en maintenir la cohésion.
Fluidifier la communication en rapprochant les individus, améliorer l'intégration, développer l'assertivité, permet à chacun d'acquérir assez de confiance en soi et en les autres, pour se penser partie prenante de l'équipe
La maîtrise de l'intelligence émotionnelle, de l'analyse transactionnelle ainsi que la restructuration cognitive permanente garantissent une plus forte résilience de l'organisation et son efficience dans la durée.

Productivité et efficacité

La force d'une équipe n'est que l'agrégat des forces individuelles qui le constituent, et celle-ci est démultipliée dès lors que ses constituants sont dans une dynamique commune convergente.
 
Dans ces conditions de fonctionnement, la performance est valorisante pour l’équipe et pour chacun de ses membres. Le retentissement est positif pour le groupe, et également pour chacun des individus qui le constituent. L’épanouissement personnel qui en résulte est une source d’enrichissement pour tout le système dans sa globalité.
 
La structuration optimale d’une équipe de travail réclame des compétences spécifiques. C’est un réel investissement, et une valeur ajoutée considérable pour une entreprise. En général, le retour sur investissement (R.O.I) est assez immédiat et spectaculaire.

Gestion du stress et burn out

Les formes modernes d’activité dans le monde occidental ont fait émerger un facteur aggravant fortement les conditions de travail : La pénibilité psychologique et cognitive, le stress…
Ainsi, au Canada, 51milliards de dollars sont dépensés chaque année pour répondre à des problèmes psychologiques, dont 40% dans le milieu du travail.
Les problèmes d’absentéisme liés à la dépression et au burn-out engendrent des pertes conséquentes dus à la baisse de productivité.
Le stress s’installe de façon insidieuse chez l’individu, avec des symptômes récurrents :
Fatigue générale, tensions musculaires et sentiment de vide intense …
Une vision négative des autres au travail, une insensibilité au monde environnant, un sentiment de non-accomplissement avec dépréciation de ses résultats, créent une mise en retrait et un épuisement émotionnel tels qu’ils   peuvent conduire au burn-out .
Les dégâts ne sont pas seulement individuels, ils affectent sensiblement la dynamique du groupe. La qualité du  travail s’en trouve considérablement altérée, et les effets induits mettent en péril l’équilibre nécessaire au système.
Il est indispensable d’identifier ce problème, en en reconnaissant les prémices, et mieux encore d’agir en amont avant qu’il ne soit trop tard.
 
Ainsi, au Royaume Uni, Chris Ruane, député travailliste organise des sessions de méditation en groupe pour 95 députés de la Chambre des Lords dans le cadre d’un  programme « Stop, Breathe and Be » , avec un succès avéré.
 
Méditation, relaxation et respiration
Les formes modernes d’activité ont fait émerger un facteur aggravant fortement les conditions de travail : La pénibilité psychologique et cognitive, le stress…  S’il a longtemps été sous-estimé, il est maintenant  reconnu partout avec des conséquences souvent préjudiciables. La méditation est une réponse tout à fait adaptée pour contrer ces méfaits.
La pratique de la méditation ouvre un « espace-temps » , car en mettant  les cinq sens au repos, elle permet une meilleure gestion des émotions et une canalisation du mental.
Lorsque nous sommes stressés, nous pouvons mieux nous apaiser par le souffle et la détente musculaire que par nos pensées. Cela n'étant pas spontané, nous devons l'apprendre en utilisant des exercices de relaxation, de méditation, qui vont petit à petit modifier nos comportements et par le biais du corps, nous aider à réguler nos émotions.
Il a été démontré que le stress, les peurs et les tensions, entraînent des effets délétères sur le corps, le cœur consommant brutalement trop d'oxygène et dans de mauvaises conditions.
Nervosité, subjectivité, agressivité émergent ainsi, créant des mauvaises conditions relationnelles dans l’environnement personnel et professionnel.
D'où l'importance d'une méthode pratiquée régulièrement telle que la méditation active, afin de vider l'esprit et d’apprendre à se recentrer en contrôlant de manière consciente ses humeurs, ses émotions et sa communication.
Les bienfaits immédiats sont mesurables à tous les niveaux :
 
> Relâchement des tensions physiques et musculaires, pacification du système nerveux. Rééquilibrage énergétique du corps dans son ensemble.
> Libération vis-à-vis du stress et de l'anxiété. Apaisement des émotions conflictuelles. Développement du calme, de l'assurance et de l'objectivité.
> Rééquilibrage des flux nerveux et émotionnels.
> Accroissement des facultés de concentration, de mémorisation et d'attention.
> Détachement des fabrications mentales négatives. Restauration d'une meilleure image de soi, et accroissement de la créativité.
> Développement de la juste appréciation, de la coopération et de l'efficacité au travail sur le plan personnel et collectif.

L'intelligence émotionnelle :

À l'intersection des cognitions et des émotions, l'intelligence émotionnelle est la capacité à percevoir ses sentiments et ceux des autres, ainsi qu'à en faire la distinction  pour utiliser ces informations afin d'orienter ses pensées et gestes. Celle-ci n'est pas académique ( elle n'est pas mesurée par le QI) , et diffère de l'intelligence cognitive. Elle est l'agrégat des capacités et des compétences, c'est à dire une collection de connaissances utilisées pour faire face à la vie efficacement.

De manière synthétique, l'intelligence émotionnelle peut se résumer en ces concepts :

> Être conscient de soi
> Se comprendre et s'exprimer
> Être conscient des autres, les comprendre et entretenir des rapports   avec eux
> Faire face à des émotions fortes
> S'adapter au changement et régler des problèmes de nature sociale ou personnelle
 
Les compétences émotionnelles ne sont pas des talents innés, mais plutôt des capacités apprises qu'il faut développer et perfectionner afin de parvenir à un rendement exceptionnel.

L'analyse transactionnelle

L'analyse transactionnelle vise à permettre une prise de conscience ainsi qu'une meilleure compréhension de "ce qui se joue ici et maintenant"dans
les relations entre deux personnes et dans un groupe. Celle-ci propose des grilles de lecture pour la compréhension des problèmes relationnels, ainsi que des modalités d'intervention pour les résoudre. L'objectif est de s'orienter vers l'autonomie, laquelle répond à trois critères : conscience, spontanéité et authenticité
 
1 - Capacité de conscience: Être en plein contact avec "l'ici et maintenant", prendre la réalité telle qu'elle est, sans la filtrer ni la déformer.
2 - Capacité de spontanéité: Développer ses facultés à ne pas réagir à l'environnement par des comportements automatiques, mais comme nous le souhaitons, et d'une manière adéquate.
3 - Capacité d'authenticité: Être dans une relation authentique avec l'autre, vraie et appropriée, l'honnêteté intellectuelle excluant tout jeu et manipulation.

Optimisation open space

Fini les bureaux fermés et isolés, la mode est à l’open space. Des lieux de travail ouverts censés fluidifier la communication dans les entreprises tout en rapprochant les salariés. Un paradis au travail ?
Loin de là, à en croire certains « open spacers », qui disent souffrir de cette organisation. Pourtant, celui-ci a d’abord été conçu comme un espace convivial, la proximité rendant la communication plus facile. L’ambiance est à la convivialité et le tutoiement souvent de mise. Une atmosphère presque bon enfant où la hiérarchie semble moins lourde. Alors pourquoi ces réserves, voire mêmes ces récriminations ?
 
Tout simplement parce qu’il n’y a pas de solution miracle dans l’organisation du travail. Il y a une « philosophie de « l’open-space », et  il faut la comprendre pour l’utiliser de façon optimale. À l’image de ce qui se passait dans les premières « start-Up », le travail dans un open-space doit être un travail d’équipe, où chacun doit adhérer à l’organisation et à la manière de fonctionner qu’il requiert. Certes , il y a peu d’intimité dans un open-space , mais cette proximité peut engendrer plus de solidarité, de cohésion, une meilleure circulation de l’information… et « raccourcir le temps ». C‘est l’occasion d’entendre une idée qui passe, d’y ajouter une remarque, de rebondir sur une question, d’y répondre et de renvoyer la sienne.
Rendre  ces vertus effectives, ne va pas de soi. Il faut que les collaborateurs adhèrent à cette forme d’organisation du travail, et cultivent les comportements adaptés. Il y a un vrai savoir vivre en « open-space »  qui est requis. Il comporte des règles de  politesse élémentaires, et d’autres plus subtiles, à apprendre et à faire rentrer dans les habitudes, et qu’il faut expliciter clairement. Mais surtout, cette forme d’organisation du travail, demande au départ une  répartition des postes et des individus dans l’espace, qui doit être pensée de façon très élaborée, au travers de la logique productive, bien sûr,  mais aussi, et peut être surtout ,au travers d’une logique psychologique. C’est en concevant de façon optimale cette topologie de «  l’open-space » qu’on en tirera le meilleur profit pour l’entreprise et pour les gens qui y travaillent.

Communication et Assertivité

Dans le cadre de relations humaines, l'assertivité est présentée comme un comportement qui exclut les attitudes suivantes:
> Les comportements d'agression (ou de domination par la force).
> Les comportements de soumission qui peuvent se matérialiser par la fuite ou l'abandon.
> Les comportements de manipulation (ou de domination par la ruse), parfois exprimée sous forme de manipulation mentale.
 
Cette forme de communication produit un effet d'entraînement sur le ou les interlocuteurs et permet d'accroître la qualité de la relation et la compréhension mutuelle.
 
De manière synthétique l'assertivité peut se résumer dans les concepts suivants :
> Se respecter et se faire respecter
> Développer une bonne assurance personnelle
> Identifier ses attitudes les plus fréquentes
> Savoir faire face à des comportements divers (passifs, agressifs ou manipulateurs)
> Communiquer efficacement
 
Le Fogging est une technique qui utilise l'assertivité : elle consiste à commencer par trouver un terrain d'entente en isolant des points sur lesquels un accord est possible, avant de contredire la partie du discours à laquelle on s'oppose.
L'assertivité  postule le respect réciproque des opinions et permet la concession et le compromis.

Esprit d'équipe et résilience

Le succès d'un groupe de travail réside  toujours dans la capacité des collaborateurs à développer" un esprit d'équipe", mais plus encore à en assurer la pérennité. Fluidifier la communication en rapprochant les individus, améliorer l'intégration, développer l'assertivité, permet à chacun d'acquérir assez de confiance en soi et en les autres, pour se penser partie prenante de l'équipe.
 

De manière synthétique cela peut se résumer dans les concepts suivants:

> Cultivez la notion du mieux travailler ensemble, par l'assertivité. Chaque décision doit remporter l'adhésion du groupe.
> S'impliquer vis-à-vis du projet commun en tenant compte des avis de chacun. Le fogging et l'analyse transactionnelle sont les clés pour atteindre cet objectif.
> Harmoniser et activer le savoir-vivre dans le groupe.
 
Communication, respect, et restructuration cognitive permanente garantissent une plus forte résilience de l'organisation et son efficience dans la durée.
La force d'une équipe n'est que l'agrégat des forces individuelles qui le constituent, et celle-ci est démultipliée dès lors que ses constituants sont dans une dynamique commune convergente.